La santé dans mon panier

Par

Chloé Gauthier-Beaulieu
Tommy Lamoureux
Dominique Miranda Martins
Mariama Pelanken Mbouandi

Le but pédagogique recherché derrière cette situation d’apprentissage est de plonger les étudiants dans le monde de l’alimentation et de les aider dans l’adoption d’un mode de vie sain en lien avec leur alimentation et d’autres saines habitudes de vie et s’inscrit dans le Programme de formation de l’école québécoise, enseignement secondaire, 2e cycle (PFÉQ). Des compétences du domaine scientifique, mathématique et de l’éducation physique seront développées en plus d’une compétence transversale « Exploiter l’information ».

Cette activité s’échelonne sur 8 périodes de cours durant lesquelles les élèves seront amenés à se poser des questions sur la composition de différents aliments qui constituent leurs repas quotidiens. La bonne compréhension des valeurs nutritives sur les emballages des aliments ainsi que les fausses informations portant sur des régimes miracles seront notamment à l’étude dans cette situation d’apprentissage.
En plus, les élèves seront en mesure de calculer leurs dépenses énergétiques quotidiennement, mais aussi en fonction des différents sports ou activités physiques qu’ils doivent pratiquer dans l’élaboration de saines habitudes de vie en lien avec les cours d’éducation physique.

Cette situation d’apprentissage permet de tenir compte de quatre compétences. Premièrement, cette situation d’apprentissage va amener les élèves de 3e secondaire à développer la compétence 1 de la discipline de la science et des technologies « Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique » (PFÉQ, p.275). Cette compétence sera validée dans le cadre d’une expérimentation sur la quantité de matière grasse contenue dans certains aliments.

Deuxièmement, cette situation d’apprentissage permet d’évaluer une compétence du domaine mathématique, les élèves seront amenés à développer la compétence disciplinaire 2 « Déployer un raisonnement mathématique » (PFÉQ, p.32). Compétence intervenant dans l’élaboration de leur plan d’alimentation, de différentes activités proposées dans le calcul des portions, des dépenses énergétiques, ainsi que dans le calcul des valeurs nutritives par portion.

Troisièmement, les étudiants devront aussi développer la compétence 3 du domaine de l’éducation à la santé et à la vie « Adopter un mode de vie sain et actif » (PFÉQ, p.20). La compréhension ainsi que l’élaboration de bonnes habitudes alimentaires sont donc liées directement à la réalisation de cette compétence disciplinaire.

Finalement, la situation d’apprentissage va également permettre aux élèves de développer la compétence transversale 1 « Exploiter l’information » (PFÉQ, p.36). Nous souhaitons que les étudiants puissent porter un jugement critique sur les différents régimes miracles des vedettes en analysant les informations fournies ainsi que la validité des sources qui sont présentées dans des textes plus ou moins scientifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *