La pêche aux contaminants

Par

Djaouida Hamma
Sonia Benhebri
Syrine Sakka

Cette situation d’apprentissage s’inscrit dans le cadre du programme de science et technologie de l’environnement (STE). Les élèves seront appelés à répondre et à porter un regard critique face à la problématique de contaminations des eaux. Elle portera ainsi sur l’évaluation de différents rapports d’analyse d’échantillons d’eau (un par équipe) en y ciblant les différents types de contaminants puis en faisant ressortir les contaminants néfastes en fonction de leurs seuils de toxicité (environ 2 contaminants supérieurs au seuil de toxicité par rapport). Une fois que ces deux contaminants ont été ciblés par les élèves, ces derniers devront trouver des solutions d’ordres scientifiques pour y remédier.
Cette situation d’apprentissage a ainsi pour objectif d’amener les élèves à percevoir les contaminants comme agent causant la modification des propriétés physico-chimiques ou biologiques d’un milieu ou d’un organisme (Alloprof, 2020), de connaître les différents types de contaminants de l’eau (chimiques, biologiques et physique) et de comprendre l’importance du seuil de toxicité sur l’évaluation de la qualité de l’eau.
Cette activité d’apprentissage s’intéresse à la première compétence disciplinaire 1 « chercher des réponses et des solutions à des problèmes d’ordre scientifique » (PFÉQ, Chapitre 6, p.14). Elle cherche à développer les 2 composantes de la compétence 1 soient :
• Cerner un problème.
• Analyser les résultats.
• Élaborer un plan d’action (FPEQ, Chapitre 6, p.14).

Les élèves seront également appelés à exercer leur jugement critique (PFEQ, Chapitre3, 3e compétence transversale, p.10). Ils devront relativiser et moduler leurs opinions tout au long de l’activité en effectuant des comparaisons entre les différentes concentrations des différents contaminants dans un but de juger de la toxicité de ces derniers.

La situation d’apprentissage s’étend sur 7 périodes d’enseignement de 75 minutes comme suit :

Période 1 : Les apprenants seront appelés à s’interroger sur les différents types de contaminants et leurs seuils de toxicité sous forme de débats amenés uniquement par les élèves et cela grâce à l’amorce. L’enseignant ne jouera que le rôle d’animateur.

Période 2 et 3 : Au laboratoire informatique, les élèves devraient choisir et concrétiser leurs scénarios d’investigation afin de rassembler le plus d’informations possible pour avoir une vision précise et complète sur la problématique à laquelle ils font face (cahier des charges A, Annexe 1). Les apprenants devront répondre à la problématique de la contamination de l’eau en examinant les rapports d’analyses (différents d’une équipe à une autre) (Annexes 3), les comprendre et en faisant ressortir les éléments les plus importants et les plus déterminants dans l’évaluation de la qualité de l’eau (contaminants à forte toxicité et contaminant à faible toxicité).

Périodes 4 et 5 : Les élèves doivent trouver des solutions pour remédier aux résultats obtenus (cahier des charges B, Annexe 5). Ils doivent préparer une présentation orale libre (PowerPoint, démonstration, capsule vidéo, affiches, etc.).

Périodes 6 et 7 : Les élèves sont appelés à présenter les résultats et les solutions trouvés au reste de la classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *