Super-bactérie à la rescousse!

Par

Mathieu Houle
Olivier Rémillard
Marie-Hélène Tougas

Cette situation d’apprentissage vise tout d’abord à développer la compétence disciplinaire « Communiquer à l’aide des langages utilisés en science et technologie ». En effet, suite à une mise en situation où les élèves auront été sensibilisés à la façon dont certaines bactéries peuvent aider les humains lors de catastrophes écologiques, (dans ce cas-ci, les bactéries qui désagrègent le pétrole) ils devront présenter à leurs collègues investisseurs et environnementalistes, une bactérie qu’ils auront développée pour résoudre un des problèmes environnementaux qui leur aura été proposé.

De plus, à travers les différentes activités d’apprentissage de ce projet, l’élève sera amené à développer le concept que la cellule est la plus petite unité vivante et que les organismes unicellulaires possèdent toutes les caractéristiques des êtres vivants. Pour ce faire, chaque équipe devra réaliser des activités d’apprentissage lui permettant de distinguer les cellules végétales des cellules animales, de découvrir les principaux organites et leurs rôles, ainsi que le concept de transformation de l’énergie et de la matière via l’étude de quelques intrants et extrants cellulaires. L’acquisition de ces nouvelles connaissances par les élèves leur permettra assurément de relever le défi qui leur est lancé, c’est-à-dire inventer une nouvelle bactérie permettant d’éliminer ou de contrôler un problème environnemental majeur.

La situation d’apprentissage se terminera par d’un colloque lors duquel chaque équipe de scientifique devra tenter de convaincre des investisseurs et des groupes environnementaux que leur invention est la bactérie de l’avenir. Ils devront donc tenter de la « vendre » en vantant ses mérites et en expliquant leurs choix de type de cellule et d’organites.

La réalisation de cette situation d’apprentissage permettra aussi à l’élève de développer la compétence transversale « exercer son jugement critique », notamment lors de la lecture d’un texte racontant le scandale de l’usine Balmet au début des années 1990. De plus les réflexions fréquentes que l’élève sera amené à faire suite aux moments vécus en équipe lui permettront de prendre conscience de ses forces et des points qu’il a à améliorer pour bien mener un projet à terme. C’est dans cette optique que sera travaillé le domaine général de formation « Orientation et entrepreneuriat ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *