Mesurez le souffle de vie

Par

Kim Boivin
Elena Bulatova
Zakaria Kaaouachi
Mourad Meziane

Une école secondaire au Sahara décide d’offrir à ses élèves de secondaire 1 et 2 un séjour de 15 jours sur la côte méditerranéenne. Les élèves, qui en majorité, n’ont jamais mis les pieds ni dans une piscine ni dans une plage, excités, parlent de tout ce qui touche à la mer. Tout passe, des vagues, des algues, des méduses jusqu’aux records mondiaux de plongée.

Et là jaillit l’idée : pourquoi ne pas organiser un concours du meilleur plongeur de secondaire 1 et 2 de notre école ?

Alors un groupe d’élèves propose de trouver un moyen pour tester à l’école la capacité pulmonaire des élèves avant leur départ à la plage, d’établir un classement et de vérifier de l’efficacité de ce test avec les mesures qui seront faites une fois arrivés à la plage.

Ce projet se déroulera sur neuf périodes. Il consiste à faire fabriquer, par des élèves de la deuxième année du secondaire, un spiromètre, appareil servant à mesurer le volume pulmonaire. De part la multitude des tâches, les élèves travailleront sur plusieurs compétences, une recherche préparatoire, dans les premiers cours, obligera le jeune à bien exploiter l’information. Dans les différentes phases de création, réalisation de l’objet technique et pancarte, les équipes devront se donner des méthodes de travail efficaces afin de résoudre des problèmes. À l’écrit, avec les différents schémas et la pancarte de même qu’à l’oral lors du dernier cours, les jeunes devront communiquer de façon appropriée.

Lors de cette situation d’apprentissage, les jeunes auront à travailler avec le domaine des arts et de l’éducation physique et à la santé.

La fabrication du spiromètre va nous permettre de respecter la première contrainte de notre travail, en l’occurrence une situation qui touche à la technologie et qui permettra d’évaluer la compétence disciplinaire 1, relative à la résolution de problèmes. Effectivement, la fabrication du spiromètre est une tâche assez ouverte et complète qui permettra à l’enseignant d’évaluer les quatre composantes de cette compétence disciplinaire, qui sont : cerner le problème, choisir un scénario de conception, concrétiser sa démarche et enfin analyser ses résultats ou sa solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *