Classé Top Secret

SAÉ gagnante d’un prix de la Relève de l’AESTQ

Par

Alexandra Bolduc
Émilie Brulotte
Julie Charette
Véronique Plouffe

Classé top secret est une situation d’apprentissage et d’évaluation où les étudiants de deuxième secondaire devront identifier, parmi trois suspects potentiels, le coupable d’un vol d’argent dans un dépanneur. Pour ce faire, ceux-ci devront établir leur propre protocole en fonction de divers tests expérimentaux mis à leur disposition. Ainsi, les élèves seront amenés à effectuer des tests sur différents matériaux tels que des minéraux et des tissus, mais également à s’intéresser aux techniques possibles d’identification d’un criminel. Les principaux thèmes abordés seront donc les différentes propriétés associées aux minéraux et aux tissus (animal, végétal et synthétique), mais l’élève sera également initié à l’élaboration d’un protocole expérimental, à l’utilisation d’un microscope et à la conception d’un journal scientifique. Cette situation est contextualisée dans les domaines généraux de formation « orientation et entreprenariat », « médias » et «vivre ensemble et citoyenneté ».

Cette situation d’apprentissage fait donc ressortir les trois compétences disciplinaires où les apprenants doivent chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique (compétence 1, p. 275, chap. 6, PFÉQ), mettre à profit leurs connaissances scientifiques et technologiques (compétence 2, p. 278, chap. 6, PFÉQ) et communiquer à l’aide des langages utilisés en science et technologie (compétence 3, p. 280, chap. 6, PFÉQ).

La situation d’apprentissage et d’évaluation se déroule sur onze périodes. Pour commencer, l’élève sera amené à écouter une courte vidéo présentant la mise en situation du vol dans le dépanneur. Cette vidéo d’environ une minute a pour but de motiver l’élève et de le pousser à vouloir atteindre son objectif, soit d’identifier le coupable du vol qu’il vient de visionner. Nous sommes d’avis qu’il sera davantage interpellé par la situation d’apprentissage si elle lui est présentée de cette façon puisqu’il pourra se faire une image réelle des enjeux mis en contexte. Également, cette présentation servira d’excellente amorce au premier cours. Plusieurs activités seront effectuées, au cours de la situation d’apprentissage, toujours dans le but de motiver l’élève et de l’emmener à comprendre les tests qu’il fera en laboratoire. De l’observation au microscope (cellules animales, végétales et fibres textiles) sera proposée aux élèves ainsi qu’une partie plus théorique des observations effectuées. Ces notions permettront à l’élève de bien comprendre la nature des fibres textiles. Également, l’enseignement par les pairs sous forme d’exposés oraux permettra aux élèves d’acquérir des connaissances sur les propriétés caractéristiques des minéraux. Il y aura également la visite d’un professionnel du domaine criminel (policier, enquêteur, etc.) en vue de stimuler les élèves à la continuité du projet. Par la suite, une partie plus théorique sur les changements chimiques et physiques sera suivie d’une activité permettant aux élèves de faire la différence entre ces deux types de changements qui surviendront lors des tests en laboratoire. Ensuite, la session ouverte en laboratoire sera proposée aux élèves afin qu’ils puissent effectuer les différents tests en fonction du matériel qu’ils auront choisi et de leur protocole préétabli en classe. Finalement, pour consigner leurs apprentissages, ils devront faire une courte recherche et produire un journal scientifique. Ce dernier travail est optionnel. L’enseignant décide de l’intégrer ou non. Si oui, la compétence 2 sera développée au cours de ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *