C’est une question d’équilibre

Par

Carole Boulianne
Chantal Camiré
Huguette Vanlandeghem

Cette activité concerne autant le programme de sciences et technologie que celui de français. Il s’inscrit aussi dans une perspective sociale. Il se prête donc très bien à l’interdisciplinarité. L’activité est conçue de façon à ce que de simples modifications puissent permettre la réalisation d’un seul des deux volets.

Elle s’adresse à des élèves de la première année du premier cycle du secondaire. On peut aisément la réaliser avec un groupe allant jusqu’à 38 élèves en favorisant des équipes de trois ou quatre. La durée prévue est d’environ 7 cours de 75 minutes si on couvre les deux volets de l’activité.

Avant tout, on place les élèves face au contexte suivant : Vous faites partie d’un organisme d’aide humanitaire et venez de recevoir une cargaison de pommes, gracieuseté des producteurs de pommes du Québec. Afin d’amasser des profits pour une cause qui vous tient à coeur, vous décidez de vendre celles-ci à l’unité, à un prix que vous déterminerez judicieusement. Les élèves devront dans un premier temps concevoir un appareil de mesure qui leur permettra d’établir la masse moyenne d’une pomme. Pour y arriver, des outils simples ( marteau, perceuse…) et du matériel peu coûteux sera mis à leur disposition. Les élèves devront cependant dépasser la simple démarche de conception en analysant les résultats obtenus avec le prototype. À partir de la masse moyenne obtenue pour une pomme ainsi que d’autres considérations, les élèves auront à déterminer son prix de vente. Par la suite, les élèves auront à chercher et à choisir une cause humanitaire pour laquelle ils seraient prêts à verser les profits de leur campagne.

À travers cette démarche, les élèves devront confronter leurs propres valeurs à celles des autres membres de l’équipe. Dans un esprit d’ouverture et de solidarité, ils seront sensibilisés au rôle du citoyen dans la résolution de problèmes collectifs. Enfin, les élèves devront préparer une communication orale où il devront non seulement présenter leur appareil de mesure, mais aussi exposer et justifier le choix de la cause humanitaire à laquelle ils ont adhéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *