Lobby énergétique

Par

Sonia Labrie
Émile Bouchard-Allaire
Mélissa Parent
Sandrine Richard

Dans cette situation d’apprentissage, les élèves apprennent des contenus sur les formes d’énergies et les transformations d’énergie en jouant le rôle d’acteurs énergétiques et environnementaux existants. Lobbyistes industriels ou environnementaux, ils se mettront dans la peau de gens influents dont les actions ont une portée sur leur vie quotidienne. À travers cette entreprise, ils développeront leur compétence à communiquer de manière scientifique et leur jugement critique par rapport aux sources d’énergies, aux médias de masse et aux informations trouvées lors des recherches menées. Pour se faire, ils devront, en équipe de quatre élèves,rechercher les informations scientifiques relatives à une source d’énergie choisie. Ensuite, ils sépareront leur équipe en deux pour créer deux publicités –l’une prônant et l’autre contestant l’utilisation de leur source d’énergie – et les dévoiler à la classe. Une fois le sujet introduit à l’aide des publicités, il se tiendra un débat oral entre les deux duos opposés devant les autres élèves chargés de poser des questions. Ainsi, les deux côtés de la médaille seront exposés à la classe, qui devra finalement choisir la meilleure énergie démocratiquement. Cette situation d’apprentissage, qui se déroule sur 8 périodes,sera à même d’accroître chez les élèves des compétences essentielles à leur développement personnel et des connaissances conformes à la progression des apprentissages. En plus de la compétence disciplinaire «Communiquer à l’aide des langages utilisés en science et en technologie», les domaines généraux de formations visés sont «Médias» et l’aspect démocratique de «Vivre ensemble et citoyenneté».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *