Emploi Avenir

SAÉ gagnante d’un prix de la Relève de l’AESTQ

Par

Jean-Phillippe Bélangé-Sauvé
Joé Lambert-Kirouac
Louis-Philippe Masson Riendeau
Amélie Perron-Singh

La situation d’apprentissage qui suit consiste en une évaluation de fin de premier cycle et s’attardera principalement à l’évaluation des élèves en vue de réussir la compétence 3 soit : Communiquer à l’aide des langages utilisés en science et en technologie. (Référence : programme de formation de l’école québécoise (PFEQ) p.281). Cette évaluation se fera dans le cadre d’un projet d’école orientante et sera principalement axé autour du domaine des sciences.

Les élèves seront amenés à rencontrer individuellement un professionnel oeuvrant dans un domaine qui touche aux sciences. Chaque élève devra choisir un métier différent afin d’assurer une diversité. Les élèves auront également à produire un travail écrit, suite à des recherches qu’ils auront effectuées sur le métier choisi. Après ce travail et l’entrevue, ils seront amenés à préparer et présenter un oral destiné à faire connaître aux autres élèves le métier qu’ils ont étudié. C’est à la fois durant le travail et l’oral que les élèves auront l’obligation de faire ressortir des concepts présents dans le métier. Ils devront donc faire ressortir quatre concepts scientifiques propres au métier choisi, dont au moins un qu’ils auront étudié durant leur premier cycle et qui provient du programme de formation. Ils devront les présenter de façon courte tout en réinvestissant les concepts déjà traités et en expliquant brièvement les nouveaux. De plus, dans leur travail, les élèves devront inclure les applications pratiques actuelles provenant des concepts traités dans le métier.

Ainsi, les élèves seront à la fois évalués de façon écrite sur la pertinence de leur recherche, sur l’analyse qu’ils en auront faite et sur leur capacité discursive et communicative dans un langage propre aux sciences. Ce projet fusionne à la fois le choix de carrière et les sciences, étant donné les recherches et les réinvestissements de matières que chaque élève devra effectuer.

Suite à ce travail, les élèves seront amenés à faire une introspection face à leur futur et seront poussés à porter une réflexion personnelle sur leurs nouvelles perceptions des métiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *