L’ours polaire en péril

Par

Nathalie Destroismaisons
Paul Lubendi
Régine Maurice
Lise Vézina

On projette qu’au cours du siècle qui vient les Températures mondiales vont connaître des modifications plus importantes que toutes celles des dix milles dernières années. Les scientifiques savent que ces changements amèneront des perturbations sans précédent du climat du globe, qui varieront d’un endroit à un autre et créeront de nombreuses répercussions, entre autre la disparition probable de l’ours polaire.

Cette situation d’apprentissage s’inscrit dans la mission de l’école québécoise. D’abord, elle fournit à l’élève l’opportunité d’acquérir des savoirs essentiels à la compréhension des enjeux liés aux changements climatiques. Ensuite, elle accompagne l’élève dans le développement de l’aptitude à accéder à des informations additionnelles sur un sujet d’étude. Enfin, elle favorise l’acquisition, par l’élève, de l’aptitude à apprendre tout au long de la vie. Ce faisant, elle contribue à instruire dans un monde du savoir et à qualifier dans un monde en changement (Programme de formation, page 5).

Par ailleurs, en outillant l’élève dans la prise de décisions individuelles et collectives qui marquent la qualité de la vie à l’échelle planétaire, cette situation d’apprentissage rencontre les défis de l’école secondaire québécoise. Donc, concrètement les élèves devront réaliser une affiche expliquant clairement l’effet de Serre, son effet sur le réchauffement climatique qui lui, risque d’avoir de sérieux impacts sur les banquises qui sont un des habitats des ours polaires et ils devront aussi écrire un texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *