De l’eau chaude, s’il-vous-plaît!

Par

Philippe Miller
David Ellyson
Charles Armstrong

Lors de la réalisation de cette situation d’apprentissage, les élèves sont invités à comparer le rendement de différentes sources d’énergie selon l’énergie fournie et les rejets de celle-ci. Les élèves testeront à chaque cours, une source d’énergie différente (solaire, hydroélectrique et combustible) et récolterons les résultats. Par l’examen des différentes sources d’énergie et machines, ils choisiront le scénario de conception idéal pour la compétition finale.

L’évaluation de cette compétition sera basée sur deux critères 1) la l’élévation de température de 50ml d’eau et de 2) la pollution que leur machine produira. L’activité telle qu’elle est exprimée s’adresse à des élèves de 2e secondaire et donc s’inscrit dans le programme de formation à l’école québécoise, enseignement secondaire, premier cycle. Cette situation d’apprentissage se déroulera de la manière suivante, la première période serra une mise en situation de la SAE et informera les élèves de l’importance de l’environnement. Cette période mettra l’accent sur l’effet de serre et ses conséquences. Ensuite, les quatre périodes suivantes seront divisées en deux parties, une partie théorique et une partie expérimentale. Les jeunes pourront utiliser les données recueillies durant les expériences pour concevoir leur machine finale. Cette machine devra chauffer une quantité d’eau pendant 20 minutes et devra produire le moins de pollution possible. Cette pollution sera calculée par une charte déjà établie. Les deux dernières périodes serviront au travail d’équipe, à la conception, rédaction et à l’épreuve finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *